dimanche 13 août 2017

Les Fuchsias du jardin...


Les FUCHSIAS sont des arbrisseaux ou arbustes, originaires d'Amérique latine et Nouvelle Zélande dont le nom du genre a été dédié par le Père Charles Plumier qui les découvrit à Saint-Domingue, fin 17ème, au botaniste allemand LEONHART FUCHS.

Les Fuchsias comptent un centaine d'espèces dont certaines ne supportent pas les gelées. D'autres, plus résistants, comme les Magellanica et le nouveau Blue Sarah (ou Delta Sarah) peuvent passer l'hiver au jardin sans problèmes. Leur rusticité n'empêche pas qu'en cas de froid vif ou prolongé, une protection au pied sera la bienvenue...





samedi 5 août 2017

Les légumes de mon jardin !



Le temps file à une telle allure que je  n'ai même pas trouvé un moment pour aborder le sujet de mon potager.... Je rappelle que c'est certainement le plus petit potager du secteur (4 m2)  ! Mais je m'en satisfait car c'est toujours mieux que rien !...

En avril et mai j'avais tout de même pris quelques photos de cet espace divisé en petites parcelles. Ci-dessous on distingue : du cerfeuil, des Blettes à côtes jaunes  (semis d'automne) au second plan et Fraisiers remontants près du persil et du thym.








samedi 29 juillet 2017

Au jardin en Juin - Juillet


Après une longue période de sécheresse, des épisodes de chaleur écrasante, la pluie est revenue peu à peu redonner de la vigueur aux plantes. Il était temps ! 
J'ai bien cru que le jardin n'y résisterait pas... mon dos non plus d'ailleurs à force de transporter des seaux d'eau de récupération pour tenter de sauver les plantes les plus fragiles !!

Je peux à présent vous proposer une petite balade au jardin grâce aux vues prises aux moments les plus favorables...

Les Lys qui ont bien de la résistance nous ont offert une belle floraison parfumée qui s'est échelonnée sur deux mois. Ils ont été le point fort des floraisons cette année :




Lys "Pink Flavour"



lundi 24 juillet 2017

INDUSTRIE DU LIN en BRETAGNE (16e-19e siècle)


Lors d'une visite à l'Ecomusée des Monts d'Arrée de COMMANA (29) j'ai pu découvrir l'industrie toilière du LIN du 16e au 19e siècle.

"Cette activité constituait alors un apport économique important dans la partie montagneuse du LEON. Peu cultivé sur place, il est importé des franges côtières du Léon, du Trégor ou de la Presqu'ile de Plougastel Daoulas.
Les paysans toiliers forment une véritable caste et  financent notamment la construction de nombreux ENCLOS PAROISSIAUX tels que ceux de SIZUN  et COMMANA.
L'activité du LIN décline progressivement du 18ème au 19ème siècle et s'éteint à l'arrivée sur le marché, du coton." (Source Ecomusée des Monts d'Arrée, Moulin de Kerouat).




                                                         (Photo internet)


samedi 15 juillet 2017

Un chat nommé VANILLE.....

Bonjour à tous !

Je  reprends ma plume de blogueuse après ce long silence dû à une " pause oculaire". Pour tout dire, j'attendais un nouveau contrôle avant de reprendre doucement mes activités sur le net. Contrôle qui m'a valu une nouvelle intervention dans l'oeil droit mercredi, l'affection n'étant pas complètement terminée. Enfin bref, une amélioration a toutefois constatée par l'ophtalmo... et c'est tant mieux ! Affaire à suivre cependant....

Ceci étant dit, merci à vous pour vos encouragements amicaux et votre fidélité lors de ce problème...

Je voudrais aujourd'hui vous présenter "VANILLE" un joli matou adorable rencontré lors d'une petite escapade en pays de Léon (nord Bretagne), et avec lequel nous avons tout de suite fraternisé : 


Comment ne pas craquer ? "T'as d'beaux yeux tu sais !!"

Un regard sans doute hérité d'une possible ascendance siamoise et une belle robe qui lui a valu le nom qu'il porte, Vanille ! Et puis une gentillesse et une douceur, je ne vous explique pas ! Bref, tout pour plaire, sauf  que ledit chat appartient aux propriétaires du lieu... Alors je me faisais une raison, oublie tes idées d'adoption me disais-je !!

Poursuivons la série de portraits :







Dès le premier jour, Vanille le gentil a entrepris une opération séduction à grand renfort de câlins auxquels j'ai répondu évidemment par de nombreuses caresses :






Tout allait donc bien dans le meilleur des mondes jusqu'au moment du départ ! La maîtresse de Vanille s'étant aperçue des liens créés entre son chat et nous, nous a proposé à brûle-pourpoint de l'emmener !! Je passe sur les raisons de cette offre surprenante, et si nous étions quasiment décidés à y répondre, c'était sans compter avec la volonté du chat qui acceptait bien d'entrer dans la voiture mais refusait catégoriquement que l'on ferme les portières !! Bref, au bout d'une heure passée à tenter de convaincre le matou, il a bien fallu partir, le coeur gros pour ma part...





Mais,  l'histoire n'est peut-être pas finie, qui sait.... Ce serait vraiment dommage qu'une si belle rencontre ne connaisse  pas de suite !

C'est sur cette note d'espoir que je vous laisse en vous souhaitant un beau week-end annoncé fort chaud et ensoleillé...

Merci d'avance de vos visites chers Aminautes et à bientôt !

Bises de shuki




lundi 19 juin 2017

LES INSECTES DU JARDIN



Sortons un peu du monde des oiseaux mais restons toujours dans le jardin  afin d'observer les "petites bêtes" qui l'animent...  dont le rôle est primordial pour le jardinier. Sans eux, il faudrait s'atteler à la pollinisation de nos végétaux !

Quand on y regarde de plus près, les insectes ne manquent pas  mais selon leur taille on ne les voit pas toujours... Voici une série de "bestioles" volantes ou non rencontrées dans notre tout petit jardin ces dernières semaines :




Un BOURDON sur une fleur de Campanule


dimanche 11 juin 2017

BAIGNADE DE L'ACCENTEUR







L'un de nos petits amis ailés, un ACCENTEUR MOUCHET, habitué et habitant du jardin, est particulièrement  "fan" de la baignade !
 En ce moment, on peut l'observer dans le bain d'oiseaux, très soigneusement occupé à se toiletter, se sécher et replonger ensuite plusieurs fois par jour... La température n'est pourtant pas caniculaire, mais manifestement, il aime çà !

lundi 5 juin 2017

COTE NICHOIRS 2017 - Mésanges bleues, suite et fin...



La chronique "Côté Nichoir" concernant nos Mésanges bleues s'est achevée le 12 Mai dernier. Aucun problème majeur lors de cet événement. Nous avons donc eu le plaisir d'observer la sortie de huit oisillons dès 7 heures du matin ! C'est qu'on se lève tôt chez les oiseaux ! Heureusement mon mari a été plus matinal que moi, sinon nous aurions raté leur envol qui a duré au bas mot deux bonnes heures !! 


Vu le contexte, et quelques averses pour faire bonne mesure, nous avons dû prendre les photos et video depuis l'étage de la maison... derrière les vitres, d'où la qualité des clichés ! Je vous livre tout de même le résultat de notre patience.



Mais d'abord, quelques photos prises la veille du grand départ quand l'oisillon le plus hardi commençait à pointer son bec hors du nid, au point que l'on pensait qu'il allait partir dans la soirée, ce qui se produit rarement...







mardi 30 mai 2017

Dans les dunes de KEREMMA (Finistère)


Aujourd'hui je vous invite à un grand bol d'oxygène iodé dans les dunes de KEREMMA (Chez Emma) situées en Pays léonard, dans le nord (septentrion) du Finistère. 
Elles s'étendent le long du littoral sur près de 6 kms. Lorsqu'on arrive à Keremma, l'océan est dissimulé par les dunes qu'il faut franchir pour accéder à un paysage superbe qui évoque aussitôt ceux des îles lointaines... sable blanc du rivage et mer bleu lagon ! La surprise est totale ! 




mardi 23 mai 2017

Envol du GRAND SPHINX DE LA VIGNE



En septembre dernier, nous avions découvert une étrange chenille noire lovée dans un pot de fuchsia : il s'agissait de la chenille du GRAND SPHINX DE LA VIGNE ou Grand Pourceau (Deilephila Elpenor).

Pour mémoire, revoici un cliché de la chenille en question :




Une fois transformée en chrysalide, elle est restée tranquillement dans le logement que nous lui avons offert pendant plus de huit mois :





mardi 16 mai 2017

GRANDS IRIS DE JARDIN


Savez-vous que :

"d'après les botanistes, l'iris est l'une des plus anciennes plantes cultivées dans le monde. Il était déjà connu à Babylone et dans la Grèce antique, bien avant la naissance du Christ.Au Moyen-Age, il était l'emblème des empires germaniques. Après sa victoire sur les Wisigoths, Clovis fit broder sur ses bannières en fils d'or, un iris.. Il prit un autre nom : le lys de Clovis. Depuis les Rois de France en firent une fleur royale...".

Source : "Des mots et des fleurs" Zeïneb Bauer,  2001



Juste pour dire qu'en réalité les fleurs de Lys, symbole de royauté,  ont pour origine les fleurs d'Iris...  Enfin, peu importe, moi j'aime autant les Iris que les Lys et je ne me prive pas de planter ces fleurs magnifiques et délicatement parfumées dans mon jardin, même si leur floraison est somme toute assez brève...

Je vous propose aujourd'hui une série de photos des Iris de mon jardin que nous pouvons admirer depuis une quinzaine de jours :





dimanche 30 avril 2017

BALADE AU JARDIN...




Par ce printemps aux températures bizarres du genre douche écossaise, les floraisons poursuivent leur petit bonhomme de chemin vaille que vaille...

Je vous invite à parcourir les allées de mon jardin en ma compagnie et jeter un oeil sur les fleurs du moment. Nous avons déjà parlé des TULIPES vers la mi-avril, certaines ont disparu depuis, d'autres sont sur le déclin, c'est dans l'ordre des choses...

Dans ce massif, les ALLIUM "PURPLE SENSATION" dressent maintenant leur tête en boule violette :






mardi 25 avril 2017

COTE NICHOIR 2017 - Chez les Mésanges bleues, suite...


Il y a un peu plus d'un mois je vous avais donné rendez-vous afin de poursuivre la chronique "COTE NICHOIR" consacrée cette année aux MESANGES BLEUES.

Fin mars les locataires du nichoir "Coeur" étaient en plein travaux d'aménagement... Depuis, ce fut assez calme et les deux mésanges se montraient tellement discrètes qu'on pouvait parfois émettre quelques doutes sur leur présence. 
Nous sommes à présent rassurés par les aller-retours de Monsieur chargé des provisions pour Madame qui demeure presque en permanence dans le nid. La couvaison doit avoir débuté depuis un moment déjà...
Quand il revient, avec ou sans nourriture, il appelle doucement sa compagne en gazouillant, pour voir si tout va bien sans doute !










Ce n'est sans doute pas facile de se ravitailler et parfois, Madame doit se contenter d'une portion congrue ! Là, on devine une toute petite araignée précieusement insérée dans le bec de Monsieur Mésange... Les petites averses d'aujourd'hui vont peut-être inciter les chenilles à sortir du bois !





Madame à sa porte :



Sur cette vue on distingue les encoches situées au bord inférieur de l'entrée du nichoir. Nous ne savons pas exactement pourquoi les mésanges réalisent ce travail à grands coups de bec au début de leur installation... On pourrait supposer que cela leur permet de s'agripper plus facilement avant de s'introduire à l'intérieur. A moins qu'elles trouvent l'entrée du logement trop exiguë !!














Avant de vous quitter, un mot sur les MESANGES CHARBONNIERES. En dépit des efforts désespérés déployés par un mâle du quartier pour fonder un foyer, et bien qu'il ait trouvé un logement confortable et bien situé, les demoiselles sollicitées se sont désistées très vite après qu'il les ait incitées à apporter des éléments de construction  !

Dommage... je crains bien qu'il n'y ait pas de troisième tentative ! Un prochain article sera néanmoins consacré à ces projets avortés car nous avons eu le temps de prendre quelques clichés...




Très bonne semaine à tous chers Aminautes

Merci d'avance de vos visites et petits mots et à très vite !

Bises de Shuki


jeudi 13 avril 2017

PIVOINE et TULIPES..... LA VIE EN ROSE !




Ce printemps très ensoleillé, presque trop chaud par moments nous offre cette année une belle floraison de tulipes Angélique. Quelques variétés des années passées se mêlent à ces grosses fleurs doubles légèrement parfumées dont je raffole vraiment ! Le rose domine dans les deux massifs plantés de bulbes, alors si vous aimez ce coloris, suivez-moi, je vous propose une série de portraits de tulipes et quelques scènes d'ensemble :






























J'attends avec impatience l'épanouissement total des Aulx d'ornement violets dont j'espère un bon résultat avec les tulipes roses... C'est la première fois que j'obtiens la floraison de tous les aulx que j'ai plantés (une douzaine) à l'automne et je pense que c'est dû au manque d'eau cet hiver et ce printemps : un mal pour un bien ! La pluie serait cependant la bienvenue prochainement sinon nous allons avoir des soucis !!



J'ai voulu faire quelques fantaisies lors de mes achats de bulbes en choisissant des tulipes flammées et des tulipes perroquets dont les couleurs étaient censées s'harmoniser avec les angéliques... Erreur, erreur ! On ne peut vraiment pas se fier aux photos de présentation et quelques surprises nous attendent souvent au printemps... 

Si bien que j'ai vu apparaître avec grande déception des tulipes flammées jaune et rouge . Heureusement les coloris se sont atténués au fil des jours et c'est moins pire aujourd'hui qu'au début, car le jaune a blanchi :







Mais les tulipes que l'on nomme "Perroquet" sont par contre d'un rouge vif éclatant au lieu d'un rose soutenu !! Bon tant pis pour moi... l'effet est un peu raté !






Pour me consoler, j'ai eu la chance de revoir une jolie petite tulipe rose pâle délicatement décorée de traits de pinceau plus foncés. J'ai oublié le nom de ces fleurs que j'avais plantées il y a quelques années et réapparues ce printemps mais elles me plaisent beaucoup...








Pour terminer cette symphonie de rose, voici quelques images de ma grande Pivoine arbustive qui n'a donné que deux fleurs car les boutons des six autres ont gelé...

















Chers Aminautes, je vous laisse sur cette dernière vue prise en soirée et vous souhaite une belle fin de semaine, le soleil est toujours prévu... ici en  tout cas !

Merci d'avance de vos visites toujours appréciées, 

Toutes mes amitiés jardinières, 

Bises de Shuki